Dangers de l’espace

Bedonnant, le Docteur Brown s’installa avec toutes les peines du monde à son bureau. Il déplaça péniblement son embonpoint, les bandelettes dorées recouvrant ses épaules frémissant sous le poids de l’opération.

-Bonjour à toutes et à tous ! commença leur jovial instructeur. Cette année nous allons couvrir plusieurs sujets ensemble, à commencer par la nécessité de faire évoluer le corps humain pour survivre dans l’espace. Comme vous le savez peut-être, je suis le responsable du département biologie. Je reverrai donc certains d’entre vous l’après-midi, à l’occasion des modules de spécialisation.

Tandis qu’ils ouvraient leur livre au premier chapitre, Emma observa Maple qui, derrière l’écaille de ses lunettes rondes, lançait des œillades appuyées à une jeune fille assise quelques rangées plus loin. Son manège devenait si évident qu’au moment où le Docteur Brown traversa l’allée principale, Giulia lui donna un violent coup de coude dans les côtes.

-Le renforcement du corps humain pour le rendre résistant aux voyages longue-distance dans l’univers, est de loin mon sujet favori ! commença le Docteur Brown avec joie. Qui peut me citer l’une des principales difficultés à laquelle se frotte notre espèce lorsqu’elle se rend dans l’espace?

Les initiés échangèrent des regards intimidés. C’était une question facile mais personne n’osait vraiment faire le premier pas. Louise, suspendue aux lèvres de l’instructeur, était devenue rouge écrevisse à force de contenir sa respiration.

Après un soupir, Edward leva sa main de mauvaise grâce.

-Oui monsieur Harper ?

-L’apesanteur, répondit le sombre garçon d’un air laconique.

-Excellent ! C’est en effet l’une des premières conditions de ce nouvel environnement qui va affecter notre corps. Qui peut me dire pourquoi ?

Cette fois Ayu, l’autre colocataire de Giulia, se manifesta sans attendre.

-Parce qu’elle est nocive pour les muscles, les os et la circulation sanguine monsieur. L’Homme perd environ un pour cent de sa masse osseuse après avoir passé un mois dans l’espace. Après plusieurs mois en apesanteur, il risque des fractures de fatigue qui peuvent le tuer.

-Absolument ! la félicita le Docteur Brown avec chaleur.

Ils continuèrent ainsi à énumérer les nombreux dangers de l’espace pour l’être humain. Après les radiations, ces ondes électromagnétiques capables d’abîmer voire de détruire les cellules humaines en cassant le chainage des chromosomes et en modifiant l’ADN, ils évoquèrent les probabilités de la percussion du vaisseau avec un objet interstellaire.

Si Emma prenait des notes avec intérêt, ce n’était rien à côté de Louise qui griffonnait chaque point avec une application monacale, la tête penchée de côté en tirant légèrement la langue.

Tim, tout sourire, s’amusait à faire tenir une boulette de papier en équilibre sur son stylo, sous le regard désapprobateur d’Edward qui gardait les bras résolument croisés sur sa poitrine, sans toucher à son carnet. Pourtant, attentif, il ne perdait pas une miette du cours.

Maple et James, fascinés par la boulette de Tim, entreprirent de se faire remarquer à leur façon. Le premier roula une large feuille de papier qu’il transforma en propulseur, dans laquelle le deuxième engouffra une boulette enrobée de chewing-gum.

Maple souffla dedans de toutes ses forces, visant le trophée de Tim suspendu au bout du stylo. Au lieu de cela, la boule de papier s’envola jusqu’aux étagères du fond de la classe et atterrit sur une pile de lentilles en verre, qui s’effondra sur le sol à son contact.

-Qu’est-ce que c’est que ce chahut, par tous les astres ! s’emporta l’instructeur dans un mouvement d’humeur. Si vous ne vous concentrez pas plus que ça les deux là-bas, je vais vous coller une dissertation sur les conditions émergentes de la vie en l’absence d’oxygène !

Vous avez aimé cet extrait ? Découvrez l’histoire d’Emma sur la Lune

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close