Diplomatie extraterrestre

Mokonzi Bousso, leur instructeur de diplomatie extraterrestre, était un petit bout de femme replète à la peau d’ébène, haute comme trois pommes. Un bandeau vert pomme ajusté dans ses cheveux noirs et brillants, elle était juchée sur l’estrade, décrivant avec force moulinets et passion les caractéristiques étonnantes du peuple d’Almathée. 

À l’occasion de leur premier cours, les initiés apprirent comment l’ISA était entrée en contact avec eux. Habitants d’une géante gazeuse orbitant autour de l’étoile Kepler 1625 dans la constellation du Cygne, les Almathéens étaient la première civilisation extraterrestre à avoir intercepté les émissions de la sonde Voyager I, lancée en 1977 par la NASA, sous la supervision de l’ISA.

– Leur existence est la preuve même que la vie, selon l’habitat dans lequel elle évolue, peut revêtir de nombreuses formes ! disait l’instructrice perchée sur son estrade. Les Almathéens, contrairement au corps humain qui est composé au deux tiers d’eau et donc d’oxygène, sont essentiellement constitués de gaz lourds qui leur permet de revêtir n’importe quelle forme. Ils sont beaucoup plus résistants que nous et, de ce fait, peuvent supporter une large variété d’écosystèmes dans l’univers, qui seraient fatals à l’Homme s’il y mettait les pieds. Ils sont capables de survivre aussi bien sur des planètes rocheuses que sur des planètes gazeuses.

Ces informations piquaient la curiosité d’Emma qui, d’un point de vue biologique, trouvaient ces révélations fascinantes.

La vie était-elle vraiment capable de s’adapter à n’importe quel environnement ? Par mimétisme, les humains avaient toujours imaginé les extraterrestres comme de petits bonhommes verts avec des yeux, des bras, des jambes, bref des homologues habités des mêmes sentiments de conquête et de conflit que l’Homme. Le peuple d’Almathée était-il réellement pacifiste, prêt à aider le développement et l’expansion des humains dans l’univers sans y voir là une dangereuse rivalité ?

Si tel était le cas, la jeune fille ne pouvait s’empêcher de songer que la méfiance et la compétition étaient des sentiments propres à la nature humaine. Mais comment expliquer qu’à travers l’évolution, la nature ait favorisé ces caractéristiques chez l’Homme plutôt que chez les Almathéens ?

-Peut-être que notre espèce a dû faire face à davantage de défis pour assurer sa survie, gambergeait Louise, lorsqu’elle ne noircissait pas frénétiquement son cahier de pattes de mouche.

-Oui ! rebondissait Takahiro avec passion. Nous avons supporté plusieurs longues périodes glaciaires au cours desquelles il a fallu être inventif. Face à la diversité de la faune sur Terre, les humains ont dû apprendre à ruser pour chasser et dompter des animaux plus massifs qu’eux. Peut-être que l’écosystème dans lequel ont évolué les Almathéens a été plus clément, ce qui expliquerait pourquoi ils ressentent moins que nous le besoin primitif de coloniser ou d’assujettir les autres ? Lorsqu’une espèce n’a pas à se battre pour assurer sa survie, on peut supposer qu’elle se montre moins vindicative et donc plus encline à partager ses ressources.

Emma trouvait cette théorie intéressante. Sous ses airs de lutin angoissé, Louise s’avérait parfois étrangement perspicace. Quant à Takahiro, son intervention plut tellement à Mokonzi Bousso qu’elle l’encouragea à développer son hypothèse pour les prochains cours et lui confia un code d’accès privilégié aux archives et à la bibliothèque.

Vous avez aimé cet extrait ? Découvrez l’histoire d’Emma sur la Lune

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close